Machines industrielles : comment bien les choisir ?

0
38

L’investissement de production est un acte à ne pas prendre à la légère pour une entreprise industrielle, que cela soit motivé par la volonté de maximiser la productivité, de multiplier sa capacité de production ou de remplacer une machine-outil désuète. L’achat de machines industrielles représente plusieurs centaines de milliers voire des millions d’euros. C’est pourquoi il est primordial d’y accorder une étude minutieuse, quel que soit le secteur d’activité. Il y va de la survie de l’entreprise. Beaucoup de dirigeants d’entreprise font l’erreur de n’investir que lorsque la situation l’exige. Cela réduit pourtant la marge de manœuvre, ce qui fait qu’ils ne choisissent pas toujours le matériel adapté. Découvrez les étapes indispensables à franchir dans le cadre de l’achat de machines industrielles.

Définir ses besoins en équipements industriels

L’étape la plus importante dans l’investissement de production est la définition de ses besoins selon le résultat escompté. Tout comme les grandes entreprises, les industriels doivent être en mesure de formaliser clairement leur besoin dans des cahiers de charges détaillées. Toutefois, si la formalisation des besoins est une démarche courante et assez accessible pour une entreprise, cette opération n’est pas des plus évidentes pour une industrie.

En effet, moins de 10 % des clients des constructeurs de machines et d’équipements industriels viennent avec un cahier des charges. Pour y arriver, vous avez besoin de constituer un cahier des charges minimum. La définition de ce document doit tenir compte des objectifs de croissance de l’industrie à moyen terme. Le choix d’une machine-outil doit également tenir compte de la quantité de commandes qui lui sera attribuée. Il ne faut pas oublier non plus que l’arrivée d’une nouvelle machine peut alléger la charge des autres appareils déjà en place.

Le cahier des charges doit intégrer, entre autres, les conditions de productions telles que la taille des lots, le nombre d’opérateurs et leurs qualifications, la fréquence d’alimentation, la cadence des appareils. Il doit également intégrer les caractéristiques techniques incontournables pour son bon fonctionnement telles que la puissance de broche et la vitesse de déplacement pour une machine-outil ou la puissance de la vis d’alimentation pour une machine séparatrice os-viande. Vous pourrez ainsi adapter votre moyen de production correctement et efficacement, sans avoir à imposer des restrictions à votre machine-outil. Vos habitudes et vos préférences doivent également être prises en compte et définies dans vos cahiers des charges. Cela permettra au constructeur de vous proposer des modèles répondant à vos réels besoins.

Selon le constructeur de machine-outil que vous choisissez, vous pourrez bénéficier de son assistance dans le choix de votre équipement. Veillez à commander votre appareil industriel auprès d’un constructeur qui ne se contente pas uniquement de vendre. Il existe d’ailleurs des entreprises de vente de machines-outils ayant pour leitmotiv l’accompagnement de ses clients. C’est le cas de l’entreprise Lima France qui est spécialisée dans l’étude, la construction et la vente de machines séparatrices os et viande. Elle a l’habitude de travailler avec des industriels en leur apportant son expertise dans la définition des besoins, le choix des équipements adaptés en tenant compte des objectifs et le type de matière première utilisée par ceux-ci.

Machines industrielles

Définir l’installation en machines nécessaires à votre production

Après la définition du cahier des charges vient l’étape des aspects technologiques. Gardez à l’esprit que les études technologiques vont de pair avec les études économiques. Votre investissement doit faire l’objet d’un calcul de retour sur investissement. Celui-ci doit être le plus détaillé et précis possible. Ainsi, vous avez tout intérêt à évaluer le coût de fabrication de chacune des pièces constitutives de votre machine. Cela vous permettra de comparer les différentes solutions d’investissement production.

Après l’étude du coût de fabrication, vous avez besoin de tenir compte des éventuelles évolutions de production. Veillez toutefois à éviter les accessoires superflus qui ne feront qu’augmenter le coût de votre machine sans garantie de retour sur investissement. De même, il est essentiel d’anticiper des solutions en cas de dysfonctionnement. Il est judicieux de choisir une technologie novatrice afin de donner une valeur ajoutée à votre industrie en plus d’optimiser votre chaîne de production.

La définition et le dimensionnement de l’installation peuvent être réalisés en interne à condition d’avoir des ressources assez compétentes pour combiner les études technologiques et économiques relatives à l’installation d’une nouvelle machine-outil. En revanche, pour gagner du temps et éviter de se tromper, il est préférable de faire appel à un consultant spécialisé en la matière. Cela vous permet de bénéficier de l’expérience et de l’expertise d’un professionnel ayant une parfaite connaissance des technologies et disposant d’outils de calcul de retour sur investissement. Le constructeur lui-même peut vous apporter ses conseils dans cette étape de votre projet.

Prêter attention aux détails de votre machine

Aujourd’hui, les dirigeants d’entreprise s’arrêtent sur le prix quand il s’agit de choisir une machine-outil. Certains ont l’illusion de gagner en prix d’achat et font l’erreur d’investir dans une machine qui ne produit pas les résultats attendus. C’est la raison pour laquelle il est important d’accorder une attention particulière aux détails qui semblent anodins, mais qui peuvent faire de grosses différences. Parmi ces détails, la possibilité de former le personnel à l’utilisation de la machine, l’existence de service après-vente, etc. Il est également important de vérifier les références du constructeur.

Cela pourrait vous aider grandement dans votre prise de décision. Prenez également en compte le délai de livraison de la machine. Si le temps d’attente est trop long, vous pouvez faire quelques concessions sur le plan technique ou encore opter pour une machine d’occasion en bon état étant donné qu’un arrêt de production peut impacter de manière significative votre chiffre d’affaires. Dans tous les cas, vous avez besoin de prendre le temps nécessaire pour réfléchir. Un projet d’installation d’une nouvelle machine pouvant durer plusieurs mois comme cela ne peut durer que pendant une à deux semaines.

sélection Machine industrielle

Décider du financement du projet

Beaucoup d’entreprises incluent l’achat d’une nouvelle machine dans leur budget de fonctionnement. Certaines d’entre elles allouent un budget annuel pour les besoins des ateliers. Cela est courant pour les achats modestes. En revanche, l’achat d’une machine-outil pouvant aller jusqu’à plusieurs millions d’euros, il va de soi que vous vous tourniez vers un financement par la banque ou un autre organisme financier. Le temps d’instruction de votre dossier dépendra de la complexité du montage financier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here