Avec Neuroprofiler, le profilage du risque devient un jeu

0
24

Défini à l’article 4 du RGPD, le profilage est au cœur des activités menées par les conseillers en gestion de patrimoine indépendants et les entreprises financières. Dans sa version traditionnelle, le procédé nécessite énormément de temps et de savoir-faire, mais ce problème semble être résolu aujourd’hui avec Neuroprofiler. Il s’agit d’un outil de profilage de risque basé sur les dernières avancées en finance comportementale. Découvrez plus en détail ce qu’est Neuroprofiler dans la suite de cet article.

Le profilage du risque qu’est-ce que c’est ?

Processus consistant à examiner les données personnelles d’un individu, le profilage est un traitement permettant de classer une personne dans une catégorie donnée et prédire son comportement futur. Il permet par exemple de spéculer sur ses performances au travail, sa situation financière, ses préférences, ses prochaines habitudes d’achat, etc. Pour une entreprise d’investissement, il s’agit d’un moyen efficace pour amoindrir les risques encourus par les clients en leur proposant les offres les mieux adaptées à leurs profils.

De manière standard, le profilage est une activité chronophage et fastidieuse. C’est la raison pour laquelle la Regtech Neuroprofiler l’a remplacé par un jeu ludique et simple, disponible en ligne.  Ce jeu de finance comportementale se présente sous la forme d’un petit questionnaire et permet aux conseillers financiers d’estimer plus facilement le profil de leurs clients.

15 minutes au lieu de 1 heure de manière traditionnelle

Comme vous l’aurez compris, avec Neuroprofiler, la partie fastidieuse du profilage est automatiquement supprimée, mais le véritable atout de ce nouveau système est le gain de temps. En effet, puisque le procédé est automatisé et simplifié, les conseillers gagnent énormément sur le temps du traitement. Ils peuvent désormais obtenir le profil de leurs clients en moins de 15 minutes. Un tel traitement aurait nécessité au moins 1 heure avec la procédure traditionnelle.

Neuroprofiler permet aussi aux clients de se former en ligne. Les conseillers ne sont pas les seuls à accéder aux résultats du quiz. Le client l’ayant passé le peut également. Selon son résultat, il pourra prendre connaissance des options qui lui sont accessibles sur le moment, mais aussi des investissements qui lui sont déconseillés.

S’il tient toutefois à prendre le risque, il peut toujours grâce à l’onglet ‘’Me former’’ disponible sur la page du résultat, accéder à une plateforme d’e-learning pour y suivre une formation sur les enjeux d’un tel investissement. En réussissant le test final de cette formation, il aura de meilleures chances d’investir dans un fond qui lui était déconseillé.

7000 clients déjà profilés

Aujourd’hui, Neuroprofiler intéresse aussi bien les conseillers en gestion de patrimoine que les banques et autres structures financières. Il est proposé sous forme de plateforme SaaS et d’API et peut être adapté à une entreprise en particulier. Il est d’ailleurs affecté à une entreprise en marque blanche.

Neuroprofiler a déjà intégré la politique de gestion de plusieurs sociétés comme la société de gestion suisse Notz stucki ou la Geneva Swiss bank. De plus, plusieurs projets pilotes ont également été lancés se basant sur ce programme chez Allianz, BNP, BCPE et ING. En un an, le décompte est de 7000 clients profilés grâce à Neuroprofiler.

En somme, opérer une analyse du profil de risque d’un client et lui proposer des recommandations d’investissement peut aujourd’hui se faire avec Neuroprofiler. De plus, il a l’avantage d’être rapide.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here